Résidence d'artistes - Ecole de la Marnière de Maurepas

Résidence d'artistes - Ecole de la Marnière de Maurepas

Cette résidence est mise en place au sein de l'école La Marnière de Maurepas, établissement pilote du projet. Le collège Louis Pergaud participe également à la résidence.

Projet : "Oscillés, rencontre des corps et des arts plastiques à l'Ecole"

Ce projet de résidence d’artistes à l’école de La Marnière s’organise autour du projet Oscillés, création chorégraphique itinérante, mêlant danse et arts plastiques, destinée au public scolaire et prévue à la rentrée 2017.
Ce projet invite les élèves, les enseignants et plus largement les familles à rencontrer et éprouver de manière privilégiée et singulière une œuvre en devenir, depuis la formalisation de son intention à la réalisation du projet des artistes.

Agathe Pfauwadel et Laurie Giordano, chorégraphes du projet :

C’est lors d’un projet mêlant danse et arts plastiques en milieu scolaire que nous avons rencontré l’artiste plasticienne Céline Dufust. […] Cette collaboration a stimulé instantanément le désir de mettre en dialogue nos médiums, de partager nos savoir-faire afin de développer d’autres points de vue, se déplacer, se mettre en mouvement. Le travail de Céline nous renvoie à la sensation du mouvement. Comment faire émerger une danse inattendue de cette rencontre ? De l’entrelacement de matières plastiques et de matières des corps pourrait émerger un langage corporel singulier. L’organicité est un point fort de confluence de nos univers. Les formes géométriques rigides et molles à la fois de la plasticienne, offrent un vaste terrain de jeux où les corps pourraient se laisser fondre, entre équilibre, tension et force… Autant de pistes à faire expérimenter et éprouver aux enfants dans le contexte particulier d’une résidence en milieu scolaire.

Céline Dufust, plasticienne du projet :

De la rencontre avec ces deux artistes, je suis devenue curieuse de tous les possibles de la danse. Désormais dans ma pratique de plasticienne, je suis plus attentive aux mouvements véhiculés par mon propre corps. J’ai conscience qu’il faut que je donne une autre dimension aux gestes, qu’il me reste à m’en emparer pour les rendre visibles, intelligibles. La danse peut naître de cette intention d’extraire le geste de son contexte, pour le mettre à nu et enfin le regarder. Il est possible de partir des notions abordées dans ma pratique, la fragilité, la légèreté, la tension, la suspension, la résistance, pour instaurer un dialogue entre danse et arts plastiques. Le format de la résidence est un idéal pour l’expérimenter dans le contexte de l’école. 

Ce projet de résidence vise à mettre en jeu au sein de l’école La Marnière ces relations multiples entre danse et arts plastiques en questionnant plus particulièrement le corps en mouvement dans l’espace.

Les enjeux du projet

- Découvrir des artistes au travail sur une matière partagée avec les classes (recherche, déplacement, renouvellement, re-création, interprétation)

- Favoriser le parcours d’éducation artistique et culturelle de l’élève

- Impliquer l’ensemble de la communauté éducative de l’école

- Garantir une transversalité des enjeux artistiques des artistes associés à la résidence et le projet pédagogique de l’école

- Créer des passerelles avec d’autres écoles du bassin impliquées dans des projets danse

- Diversifier les outils de transmission des savoirs, de construction d’une réflexion et d’une posture réflexive

- Ouvrir un espace de rencontre et d’ouverture pour les familles.

L'autonomie de l'élève

Elle est un des enjeux de cette résidence : diversifier les modes d’accès aux savoirs en prenant en compte les approches conceptuelles et sensibles, et offrir à l’élève le plus de liberté de choix en vue de son implication et de son épanouissement au sein de la résidence.

Les familles au coeur de la démarche

La relation aux familles est placée au cœur de ce projet de résidence. Deux postures sont proposées aux familles :

- La posture d’Acteur (danseur) : la résidence intègre dans son organisation un parcours « A vivre en famille » ponctué d’ateliers de pratique, d’ateliers du regard…

- La posture de Spectateur : les familles sont conviées à découvrir les diverses démarches artistiques mises en œuvre à l’école et les travaux réalisés dans ce cadre, et à partager avec leur enfant et l’enseignant de sa classe la découverte de spectacles hors temps scolaire.

Rayonnement de la résidence

Cette résidence participe à la mise en cohérence des actions développées sur le territoire de Saint-Quentin-en-Yvelines, ainsi qu’à l’affirmation d’un territoire de projets pour la danse. Elle est un vecteur de collaborations, d’échanges et de maillages.

La mise en œuvre de temps partagés (écoles, familles…), la constitution d’un parcours culturel diversifié participe à faire résonner le projet au-delà de l’école pilote.

Ce projet est soutenu par

La DRAC Île-de-France - Ministère de la Culture et de la Communication

L'Académie de Versailles

La Direction des services départementaux de l'Education Nationale des Yvelines (DSDEN)

La Communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines

La Ville de Maurepas

Les établissements scolaires participants au projet

Renseignements auprès du Service de développement artistique

01 30 51 75 35